Un individu se fait passer pour le bandit « Chen mechan », informe Jean Rebel Dorcénat de la CNDDR

Au moment où le phénomène de l’insécurité prend une dimension à nulle autre pareille, surtout avec la multiplication des cas de kidnapping dans le pays. Le responsable de la commission nationale de désarmement, démantèlement et réinsertion(CNDDR), Jean Rebel Dorcénat tente de rassurer la population à travers l’existence de cette structure étatique. En intervenant le lundi 7 décembre 2020 sur un média de la capitale, celui-ci informe qu’un quelconque individu est en train de faire croire sur les réseaux sociaux, qu’il est le bandit « Chen mechan », et qu’il a remis des armes à la CNDDR.

« Je tiens à apporter un démenti formel à propos d’une vidéo laissant croire que j’ai reçu des armes de la part du bandit « Chen mechan ». Cet individu prend son malin plaisir d’appeler des radios depuis plusieurs semaines en déclarant qu’il veut remettre ses armes, pourtant quand nous l’appelons, il n’est jamais disponible », a-t-il poursuivi.

Le commissaire enchaîne en confiant qu’il a parlé à propos de ce dossier avec le vrai bandit « Chen mechan », basant à la croix des missions et ce chef de gang a confirmé que ce n’est pas lui. « Si j’avais une telle chose à dire, je ne prendrais pas la voie de la presse, répond le bandit à Jean Rebel Dorcénat, si on laisse croire les dires du dirigeant de la CNDDR.

D’habitude, nous prenons publiquement les armes entre les mains des bandits et ces armes sont conservées dans un endroit spécial sous la garde des autorités policières, a raconté Jean Rebel Dorcénat tout en précisant que les armes reçues de la part des bandits ne retournent jamais en circulation.

Dans la foulée, le membre de la CNDDR confie que des contrats de remise d’armes entre la CNDDR et plusieurs quartiers sont en phase de finalisation. La population sera au courant de la réalisation de cette initiative, a-t-il promis avant de soutenir,

« bagay la genlè chanje wout ».

C. E/Image7

Bouton retour en haut de la page