Salamiser Haïti : La mission de Michel Martelly

Bandi legal yo ki riveTèt Kale a ki rive” (Sweet Micky)

Haïti est le seul pays du tiers-monde qui peut s’enorgueillir de l’exploit de ses fils dans le monde dans tous les domaines possibles. En effet, selon les observations, les professionnels haïtiens sont un peu partout à travers le monde dans les grands centres universitaires, les organisations internationales de renom, les gouvernements de grandes puissances. À considérer l’exploit individuel des Haïtiens dans le monde, on serait porté à dire que collectivement, ils peuvent constituer une force et être l’envie de tous. Si dans la Diaspora, les Haïtiens brillent de mille feux, en Haïti le savoir-faire de ces derniers laissent à désirer. Un an et demi après l’investiture de Michel Joseph Martelly comme chef d’État en Haïti, il m’est difficile d’accepter la réalité qui est belle et bien vivante que ce dernier soit effectivement le président d’Haïti, première république noire dans le monde. Martelly, en dehors de l’ombre qui entoure sa carrière d’artisteest un inculte, un analphabète fonctionnel pur et simple qui n’est pas à sa place, bandit légal qu’il est.

Le peuple haïtien a demandé « un charognard (chawony) » comme Chef d’État ; le DIEU CRÉATEUR a agréé leur demande. Ils finiront par réaliser et comprendre que leur destin n’est entre les mains de personneaucun savantaucun politicienaucun leader religieux, aucun gourou, aucune organisation internationale, aucun parti politique, aucun think tank, mais entre les Mains Bienfaisantes et Protectrices de celui qui FUT, qui EST et qui SERA, et qui Règnera à jamais. Après Martellynous risquons de tomber plus bas, si nous n’arrivons pas à comprendre le jeu de dupes et de coquins des traîtres apatrides de l’intérieur qui est de mèche avec les racistes esclavagistes sodomites et satanistes lucifériens de l’Occident qui se dit chrétien, mais qui ne connaît pas le CHRIST.

Michel Martelly : un personnage ombrageux

Malgré toutes les épithètes peu flatteuses qu’on peut attribuer à Michel Martellyon doit reconnaître que ce dernier est un “brave” dans le sens haïtien. Depuis plus de dix ans, ses intentions, d’être président d’Haïti étaient connues de tous. Personne ne prêtait attention à lui. Il a su glaner des faibles d’esprit comme lui, des intellectuels zokiki pour monter une machine infernale pour accéder à la présidence. Qu’est-ce qui a motivé Michel Martelly de se porter candidat pour devenir président d’Haïti? Michel Martelly est le seul musicien à avoir réussi dans la musique en Haïti selon certains. Ici, la réussite financière est primée. En effet, Michel Martelly selon certains membres de la mafia haïtienne est millionnaire. Comment Sweet Micky a pu faire fortune dans la musique puisque les Haïtiens n’achètent pas les albums au rythme vertigineux comme cela se fait dans certains pays et qu’il ne produit des shows hebdomadaires que pour une centaine de fans ? La réponse est simple. Le secteur de la musique en Haïti et dans la diaspora haïtienne est un secteur mafieux. La plupart des musiciens haïtiens sont des corrompus qui ont plusieurs femmes et “boubout” qui supportent leur carrière. Le musicien haïtien a plusieurs “boubout” en Haïti, à Boston, New York, Miami, Montréal. Certains ne procurent que des vêtements, des petits gadgets de luxe, d’autres renflouent le compte bancaire. Sweet Micky va au-delà des arnaqueurs de musiciens qui meurent pour la plupart dans la gêne parce qu’ils n’ont pas pu gérer leur popularité qui ne dure que l’espace d’un matin.

Selon le vieil adage, derrière chaque homme à succès, on retrouve une femme à talent. Sweet Micky, malandrin de son état, a une femme à talent qui a pu gérer la carrière de l’artiste et du corrompu. Sweet Micky est lié comme musicien à la mafia haïtienne, composée de drug dealers(trafiquants de cocaïnehéroïne, etc.), contrebandiers, politiciens zokiki, putschistes, affairistes, corrupteurs, nantis d’Haïti. Il n’est un secret pour personne que Sweet Micky a ramassé sa fortune durant les trois années du coup d’état(1991-1994) en s’associant à son frère siamois, le sanguinaire Michel François dans la contrebande, le trafic illicite de la drogue. Sweet Micky s’est porté candidat aux élections de 2010 pour avoir accès aux caisses de l’État, pour fonctionner en bandit légal. Le clip “Bandit légal” explique tout. Sweet Micky mérite une fière chandelle. Il a fait connaître tout de go ses intentions de s’enrichir par tous les moyens.

Les patrons de Michel Martelly

Les Haïtiens, surtout ceux qui s’appellent intellectuels ont toujours tendance à s’opposer à tous ceux qui ne souffrent pas de leur myopie. Certains diront que je déblatère. Avant d’entrer dans le fond de ce point, j’aimerais demander à ces derniers de consulter Frantz Duval, Marcus Garcia, Garry Pierre Paul Charles qui fut présent aux Nations-Unies quand Sean Penn vendit la mèche lors de la réunion des ONGs qui interviennent en Haïti, en novembre 2012. Sean Penn a déclaré que c’est la communauté internationale qui a placé Sweet Micky à la tête de la suprême magistrature de l’État Haïtien. Si Sean Penn le dit, c’est bien vrai. Il est blanc et est dans le secret des dieux ; un acteur notoire, très primé, très prisé aux États-Unis d’Amérique. L’ex-mari de Madonna est très branché aux États-Unis dans les milieux politiques. Addicté dans son paysroi en Haïti. Il a pu déloger notre star internationale Wyclef Jean du terroir, donc, il contrôle Haïti en vrai monarque. Haïtiétat paria, est un faiseur de monarques.

Il suffit de considérer les nouvelles sur Haïti durant ces deux dernières années, et on verra qui sont les vrais maîtres d’Haïti. Le nom des patrons de Sweet Micky est toujours présent dans les médias. Sweet Micky a toujours dit à qui veut l’entendre qu’il a le bras long. Récemment, il a déclaré qu’il est à l’abri des coups d’État puisqu’il est protégé par la MINUSTAH. Sweet Micky en bon addicté oublie que Baby Doc était protégé par des milliers de macoutes, une armée féodale et un corps des léopards. Malgré tout, un bon matin, il a pris l’avion pour Paris.

La mission du grand Conzé Michel Joseph Martelly

Haïti est trop riche pour être pauvre”(dixit Ambassadeur Pamela White, 9 Décembre, 2012). Oui, Haïti est un pays riche dans toute l’acception du terme. Haïti a un riche sous-sol (or, pétrole, cuivre, bauxite, uranium, iridium), une riche culture, riche ressource humaine, riche environnement. Haïti est une cendrillon qui n’attend qu’un grand nettoyage pour briller de mille feux. Michel Martelly est placé au pouvoir pour exprimer des velléités, pour empêcher ce grand coup de balai, ce grand nettoyage avec du clorox, et pour aider la communauté internationale à piller les richesses d’Haïti. Les symboles sont très importants dans cette analyse. Je ne me targue pas d’être un analyste politique qui détient la clé des grandes analyses, et des solutions des problèmes d’Haïti. Je suis un avide lecteur et un grand observateur. L’élève moyen que je suisaime poser des questions, aller au fond des choses pour mieux les assimiler. Donc, mon esprit inquisiteur dérange des intellectuels zokiki qui comprennent bien la réalité, mais qui font semblant de ne pas comprendre ne voulant pas perdre leurs petits contrats de consultants, et pourtant ces imbéciles n’envisagent pas qu’avec une Haïti, état indépendant, qui gère sa richesse, ils seront mieux lotis. Mais ils acceptent de plier leur queue en bons nègres, en bons larbins pour servir leurs maîtres. Ces laquais bossales sont les pires ennemis de la nation Haïtienne, des jeunes professionnels avisés qui portent Haïti dans leur cœur et qui rêvent d’une Haïti Nouvelle.

Michel Martelly est un citoyen étranger. Le blanc reconnaît que la force d’Haïti est sa Diaspora. Et il veut à tout prix discréditer cette diaspora. Si Michel Martelly se révèle ingrat en bon néo-duvaliériste avec le crédo : “la reconnaissance est une lâcheté,” il jettera la diaspora à la poubelle comme citoyen étranger. Donc, la diaspora, une fois de plus, qui a un de ces représentants au pouvoir sera vilipendée et rejetée pour un quart de siècle, au moins. Michel Martelly est un primaire dans toute l’acception du terme ; un gratteur de scrotum, sans gêne. Le blanc a imposé à Haïti un imbécile qui fera ses quatre volontés, sans broncher. Michel Martelly est un nègre à peau claire qui se considère supérieur aux Haïtiens à peau noire, d’ailleurs, il les appelle “santi santi kaka”. L’international joue sur la question de classe, de couleur, et la discrimination qui est présente en Haïti. En nous donnant Martelly, on envoie un message subliminal à la masse : Aristide et Préval, deux nègres au nez camus, “tèt grenn” n’ont rien foutu pour vous ; voici le prophète Martelly qui se dit mulâtre et bourgeois, qui est moins pire que ceux qui vous ressemblent. Michel Martelly fera mieux que ces messieurs qui ont détruit l’économie faible du pays, qui ont enrichi leurs copains, criminels et soulards comme eux. Un sac de riz étranger “gratis ti chéri” par famille, par année suffit pour faire de Sweet Micky un grand monarque pour vingt-cinq ans. Michel Martelly s’est révélé un bon démagogue lors de la campagne électorale, il a su jouer sur les émotions, l’ignorance de la masse pour asseoir son pouvoir en bon disciple du prêtre pernicieux, Jean Bertrand Aristide.

Maintenant, puisque tous ceux qui se sont révélés marché à côté du peuple ont piteusement échoué, on pourra essayer un blanc “je vèt”, un Levantin. Il y a un laboratoire qui travaille sur Haïti 24/7/365. Quand des petits imbéciles qui se disent intellectuels et politiciens m’accusent de faire de l’amalgame, je me pose deux questions : 1- saventils qu’ils sont des acteurs d’un jeu macabre ? 2- Sont-ils rémunérés pour dérouter les bien-pensants ? De même qu’il a pris des années au peuple haïtien de découvrir la grande supercherie des nantis d’Haïti qui se livrent à de viles activités : intimidation ; kidnapping ; contrebande ; trafic de cocaïne, d’influence, d’organes, et d’armes à feu ; népotisme, corruptiondiasporaphobie, etc. Pour s’enrichir au détriment de la masse, un bon matin Dieu nous fera vivre le spectacle des grands techniciens en larmes qui nous préparent ces maux dans le grand laboratoire anti-Haïti.

Quelle alternative ?

Les Haïtiens, surtout ceux qui ont des plômespensent et répètent comme des enfants du préscolaire qu’Haïti ne mourra pas. Ils font semblant d’oublier qu’avant nous, les Indiens vivaient sur cette terre ; ils ont été décimés. Qu’est-ce qui empêcherait à la communauté internationale de créer un nouveau Liberia avec les Haïtiens d’Haïti sur une terre quelque part dans l’Amérique, l’Afrique ? Si vraiment ce que j’ai luvu de mes propres yeux vus dans les muséesbibliothèques aux États-Unis, en France, au Canada, se révèle être vrai, on forcera les Haïtiens à déguerpir, de gré ou de force de la terre d’Haïti, dans moins de vingt-cinq ans. Maintenant, est-ce que les Haïtiens sont prêts à faire un autre 1804 pour vivre sur cette terre en hommes libres ? Le problème d’Haïti est d’une complexité que même le grand Einstein qui affirme que tout problème bien posé est à moitié résolu ne saurait l’aborder.

L’éducation, l’éducation à la citoyenneté, le réveil de la conscience collective, le dialogue national, et la résolution pacifique des conflits qui gangrènent notre pays sont des passages obligés. Notre mentalité d’esclave nous retient dans les fers du néo-esclavagisme. Nous avons des esclaves à talents qui sont placés pour annihiler toute révolution susceptible de retirer Haïti et les Haïtiens de l’ornière du marasme. L’Haïtien est un loup pour l’Haïtien. Nous devons investir dans l’homme haïtien pour l’humaniser et non l’asservir comme nous le faisons depuis 1804. Il faut prendre en main la jeunesse haïtienne, lui donner accès au grand savoir et à la connaissance. Grâce à l’internet et aux réseaux sociaux, les informations véhiculent à la vitesse de la lumière. Nous devons nous engager de manière à mettre des livres entre les mains des adolescents et non des armes à feu comme se plaisaient à faire Jean Bertrand Aristide et ses sbires. Nous devons faire une révolution de la pensée dans ce pays. Si chaque diplômé pouvait se donner pour mission de partager ses connaissances à d’autres, dans moins de quinze ans, on aurait arrivé à cette masse critique, capable de faciliter le renouveau en Haïti.

Nous devons tenir fermes à la barre, car notre pays redeviendra à nouveau la Mère de la Liberté. Nous devons cesser l’infantilisme où chaque grand diplôme haïtien rêve de devenir président de la République, et ne veut en aucun cas accepter leurs limitations et faire front commun pour embrasser une vision santibonique commune. Un ÉVEIL de la Conscience, semblable à 1791, semble se dessiner pour reconstruire la Nouvelle JÉRUSALEM dont parle la Sainte Bible. Haïti, ci-devant KISKEYA, n’est-elle plus la MÈRE de la LIBERTÉ de tous les peuples ? Sans cette détermination de nos ancêtres venus de l’Afrique(ÉGYPTE), le berceau de la civilisation, avec ses inestimables richesses, aurions-nous contemplé, serait-ce l’espace d’un matin, le SOLEIL de la LIBERTÉ ? Cessons d’attendre l’aide des étrangers avec leur conception de « Dieu » dans le but d’ÉTEINDRE le Feu de l’espoir en nous. Invoquons plutôt le nôtre, celui de notre Continent noir, le même de Moïse, de David,  Salomon et de nos ancêtres. Retournons à notre SOURCE, la MÈRE de la LIBERTÉ, avec nos croyances, nos coutumes, notre culture et utilisons notre connaissance à cet effet ! Que le bras de fer entre les opposants locaux et les néo-esclavagistes de l’Union européenne et de l’Amérique du Nord soit une boule de feu, et qu’elle continue à rouler pour former le BRASIER de la DÉLIVRANCE !

À ceux qui ont fini par ressentir la chaleur et la puissance du FEU de l’ESPRIT-CHRIST en eux de s’unir enfin, comme les premiers habitants de la Planète, en vue du Partage de leur Connaissance et Pouvoir au profit de l’Humanité, pour le bien du plus Grand Nombre. C’est à bon escient et en connaissance de cause que le Pasteur congolais Marcello J.Tunasi écrit : « Les guerres, violences, les famines et les injustices ne sont que des cris de l’insatisfaction des âmes qui se déchaînent ». Fragments de vérité cette opinion de Tunasi ! Souhaitons qu’elle soit partagée par la majorité silencieuse pour éclater le système actuel. Avec l’ÉTERNEL YAHWEH, nous ferons de Grands Exploits.

Kerlens Tilus, 02/19/2021

[email protected]

Tel : 631-639-0844

Bouton retour en haut de la page