Révoqué de force par le PM Ariel Henry, Me Rockfeller Vincent s’exprime

Au sujet du bras de fer qui existait entre le Premier ministre, Dr Ariel Henry et son ministre de la justice, Me Rockefeller Vincent, le médecin a eu gain de cause. Suite à un conseil des ministres, Me Vincent a été remplacé hier 15 septembre 2021 par Liszt Quitel à la tête du ministère de la justice et de la sécurité publique (MJSP). Pour l’ex-titulaire du MJSP, il a laissé l’institution avec le sentiment du devoir accompli. Il a voulu faire croire, ce 16 septembre 2021, via son compte Twitter, qu’il avait engagé de grandes réformes.

« Je laisse le MJSP avec le sentiment du devoir accompli. Je remercie tous mes collaborateurs de tous les services du Ministère pour leur loyale collaboration sans faille pendant mon passage à la tête de ce Ministère régalien. Ensemble, nous avons entrepris de grands chantiers », laisse lire l’ancien patron de l’ULCC.

La suite après cette publicité

J’espère que la continuité de l’Etat aura permis la continuation des grandes réformes que j’ai engagées avec la collaboration de tous pour renforcer les capacités du secteur judiciaire dans le pays. Vive une Justice libre et indépendante, au bénéfice de tous les justiciables, écrit Me Rockfeller Vincent sur son compte Twitter.

Rappelons que, la révocation de l’ancien greffier est survenue suite à son instruction donnée à l’ancien chef du parquet de Port-au-Prince, Me Bed-Ford Claude d’envoyer un réquisitoire supplétif au juge instructeur Garry Orélien pour lui demander d’auditionner le PM Ariel Henry pour avoir eu des entretiens téléphoniques avec l’un des présumés assassins de Jovenel Moïse, quelques heures après le crime.

C. E/Image7

Bouton retour en haut de la page