Quand des gangs armés exigent 100 mille dollars américains aux compagnies pétrolières pour leur fonctionnement

Depuis un certain temps les bandits qui opèrent à l’entrée sud de la capitale empêchent au terminal de Thor d’approvisionner les stations à essence. Une telle situation dénoncée par Marc-Antoine Nési qui a indiqué que les gangs armés ont réclamé 100 mille dollars américains pour laisser aux compagnies pétrolières de fonctionner. La volonté des gangs armés s’impose de plus en plus dans le pays.

 Le banditisme semble être institutionnalisé. Les gangs armés opèrent en toute impunité et défient  à maintes reprises les agents de la Police Nationale d’Haïti( PNH). L’un des membres de l’Association Nationale des Propriétaires de Sous-Station Essence( ANAPROSS), Marc-Antoine Nési, a dénoncé les exactions des gangs armés qui empêchent l’approvisionnement des pompes à essence. Monsieur Nési a révélé, que les bandits imposent leur volonté aux compagnies pétrolières. Pour leur fonctionnement un montant de 100 mille dollars américains leur a été réclamé a indiqué Marc-Antoine Nési.

La suite après cette publicité

Par ailleurs, le terminal varreux qui représente 70% de stockage est dysfonctionnel face à l’assaut des gangs armés qui sèment la panique au bas de Delmas et à Cité Soleil. Cette situation a empêché les tankers de s’approvisionner afin d’alimenter les pompes à essence. Donc, le réveil des bandits a provoqué dans le pays une rareté de carburant qui a paralysé, le fonctionnement de certaines banques commerciales et des stations de radio.

Le Syndicaliste Duclot Benissoit a révélé que le pays est en panne de dirigeants, c’est la raison qui explique la rareté de carburant dans le pays.

Image 7

Bouton retour en haut de la page