POUR VOS PUBLICITÉS : +1 (857) 353-0417
+509 3645 - 7054
Actualités

Prêts non honorés à l’ONA : des personnes accusées montent au créneau

L’office national d’assurance-Vieillesse (ONA), depuis plus d’une décennie, cette institution est considérée comme une vache à lait pour des hauts dignitaires de l’État et des proches des dirigeants de l’État. Notre confrère de la RTVC, Jacques Adler Jean Pierre dit BÒS MADICHON, le Mardi 22 Mars 2022, a rapporté une liste d’anciens dirigeants de l’État, hommes d’affaires qui auraient emprunté des argents à l’ONA sans respecter leur engagement. Parmi eux figurent : Fritz Gérald Calixte, Justin Latortue, Carl Murat Cantave, Chesnel Pierre, Jacob Latortue, Magalie Habitant, Fritz Jean Louis, Rony Célestin, Josué Pierre Louis, Réginald Boulos, Stéphanie Auguste, Alfredo Antoine, Jean Rigaud Belizaire, Dr Jacques Julmice, entre autres.

Fritz Gérald Calixte, qui est un conseiller technique de l’ONA, accusé de ne pas honorer son prêt de 95 millions de gourdes pour un délai de 44 ans, rectifie que le montant est de 30 millions de gourdes. Ce prêt, souligne-t-il, date de 2019.

L’ancien président du Sénat, Carl Murat Cantave, accusé d’avoir emprunté 108 millions de gourdes pour une durée de 20 ans, indique d’un ton nerveux qu’il n’a rien à voir dans cette affaire. « Je mets au défi quiconque pouvant prouver que j’avais reçu un prêt à l’ONA. J’ai déjà clarifié ce sujet à maintes reprises. J’ai envoyé plus de douze (12) notes pour rectifier que j’ai rien dû ». Je souhaite que l’ONA publie la liste de toutes les personnes qui ont des redevances pour l’ONA ou du moins il faut que les journalistes fassent une enquête de proximité pour vérifier la question, conseille-t-il.

« Je n’ai jamais emprunté à l’ONA. j’ai l’habitude de demander des prêts à mes amis personnels. Un jour, j’ai demandé un prêt à l’ONA, le directeur général a refusé. De même pour le président Jovenel Moïse, il m’avait conseillé de ne pas m’engager dans cette affaire. Depuis TROIS mois, un groupe de personnes ne font que citer mon nom pour me détruire, aujourd’hui j’ai décidé de répondre. Après avoir assassiné le président Jovenel Moïse, ils continuent de détruire le caractère d’autres personnes. Ils sont au pouvoir, ils peuvent vérifier à l’ONA», répond Magalie Habitant, accusée d’emprunter 180 millions de gourdes pour un délai de 35 ans, rapporte BÒS MADICHON.

« Citer le nom d’une personne dans une telle affaire avec cette légèreté est plus qu’une méchanceté », soutient le sénateur Jean Rigaud Belizaire, qui rejette d’un revers de main l’accusation de l’emprunt de 150 millions de gourdes à L’ONA. Un journaliste ne peut pas donner une information en faisant foi aux données des réseaux sociaux. Je suis un comptable licencié, je suis un financier, je ne pouvais pas demander un prêt de 150 millions de gourdes sans avoir aucun projet en cours, argue le parlementaire. Pour une dernière fois, je ne dois pas aller à l’ONA, même une gourde et c’est le droit d’une personne d’emprunter à L’ONA s’il répond aux conditions exigées, ajoute-t-il.

L’ancienne ministre des affaires sociales et du travail (MAST), Stéphanie Auguste regrette que son nom soit cité en vain dans ce dossier. Je suis Médecin, précisément pédiatre, j’ai un doctorat en nutrition, je suis professeur à l’université alors j’ai une image à protéger pour être un modèle pour les jeunes. Il y a plus d’un an, j’ai déjà démenti cette rumeur. Nous voulons mettre ma vie en danger. Faites un relevé pour connaître la liste des prêteurs. Quand même ce sujet mérite d’être discuté, argumente Madame Stéphanie Auguste.

C.E/Image7

Suivez-nous sur

Facebook

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page