Pillage et incendie à Universal Motors : Dr Réginald Boulos accuse et rassure

Image 7, le 18 mars 2021. – Une vive tension a été regnée dans la mi-journée du 17 mars 2021, dans l’aire métropolitaine. Des hommes armés du groupe Fantom 509 qui se revendiquent être des policiers, accompagnés des syndicalistes du SPNH-17, ont marché dans les rues de la capitale pour exiger au haut commandement de la PNH, la récupération des cadavres des policiers assassinés le 12 mars passé à Village-de-Dieu. En fin d’après-midi, l’universal Motors a été pillé ; environ 3 véhicules ont été Volés, d’autres incendiés. Selon le propriétaire de ladite maison de vente de véhicules, le président Jovenel Moïse est l’auteur intellectuel de l’acte.

« Nous savons que c’était possible car il avait dit : Suivez mon regard, c’est-à-dire, il allait nous tuer », laisse entendre Dr Réginald Boulos en faisant référence sans citer de nom, au titulaire de la Présidence.

« L’attaque sur les locaux de Universal Motors est une preuve que nous sommes dirigés par des mafias. Ils ont perpétré plusieurs massacres dont celui de la saline et le massacre de bel-air. Ils ont pillé 4.2 milliards de dollars, a marle numéro 1 de la structure politique MTV ».

 « Nous sommes gérés par des oligarques politiques qui ont attaqué la démocratie, ils sont en train de préparer une Constitution propre à eux. Les 10 ans de PHTK, ce sont dix années de calvaires, le taux d’inflation a atteint 20% », a argumenté l’ancien supporteur du président de Moïse aux dernières élections présidentielles.

Pour le Docteur Boulos, l’attaque de l’Universal Motors est le reflet de la dégradation de l’État. C’est une attaque planifiée sans la vigilance, poursuit-il, des agents de sécurité, les employés auraient été victimes.

« Cette lutte n’est pas l’affaire de Réginald Boulos, c’est plutôt la bataille de toute la population visant à chasser ces gangsters à la tête de l’État », a lancé l’homme d’affaires.

Il faut rappeler que, Dr Réginald Boulos avait contribué au financement de la campagne électorale de Jovenel Moïse. Il avait même juré de tout faire pour que M. Moïse devienne le 58ème président d’Haïti.

C.E/Image7

Bouton retour en haut de la page