Le Premier ministre Ariel Henry invité au Parquet de Port-au-Prince — Enquête sur l’assassinat de Jovenel Moïse

Après avoir demandé à la Compagnie de téléphonie mobile, DIGICEL, de vérifier les relevés téléphoniques des numéros du Premier ministre Ariel Henry et de l’un des présumés assassins de l’ex-président Jovenel Moïse, Joseph Félix Badio, il a été vérifié par la DIGICEL, que le Premier ministre Ariel Henry et le présumé assassin Felix Badio étaient en contacte avant et pendant l’assassinat de Jovenel Moïse.

Ainsi, le commissaire du gouvernement près le tribunal de première instances de Port-au-Prince, Me Bed-Ford Claude, en ce sens, invite le Premier Ministre Ariel Henry à s’éclaircir au Parquet de Port-au-Prince mardi 14 Septembre 2021 à 10h du matin, afin de vérifier le contenu de ces conversations tendancieuses.

La suite après cette publicité Le Premier ministre Ariel Henry invité au Parquet de Port-au-Prince — Enquête sur l’assassinat de Jovenel Moïse - Ariel Henry, Bed-Ford Claude, Jovenel Moïse

« Il est confirmé que vous Dr Ariel Henry avez eu plusieurs appels téléphoniques, notamment deux en date du 7 Juillet 2021, à 4h03 et 4h20 AM, avec l’un des principaux et très recherché assassins du président Jovenel Moïse, Joseph Félix Badio. » écrit Me Bed-Ford Claude.

Révélant que ces nouvelles informations ont été formellement vérifiées et dénoncées dans une plainte par l’organisation politique VIV AYITI, et dans le rapport du Réseau National de Défense des Droits de l’Homme (RNDDH), Me Bed-Ford Claude, connaissant les restrictions dues au statut de haut fonctionnaire de l’Etat, rappelle que « cette démarche se justifie d’une part dans ce cas spécifique d’une gravité extrême pour la nation, et d’autre part devant le vide présidentiel créant une situation exceptionnelle empêchant les autorités judiciaires de bénéficier la nécessaire et préalable autorisation d’un président pour auditionner une personnalité politique de votre rang. », précise le commissaire du gouvernement dans cette correspondance au PM Ariel Henry.

Wallace Elie

Bouton retour en haut de la page