Le DG a.i de la PNH Léon Charles appelle à la démobilisation de la BSAP

Suite au scandale impliquant les agents de la Brigade de Sécurité des Aires Protégés (BSAP) et huit Agents de l’USGPN, le Directeur général a i de la Police Nationale d’Haiti (PNH) Léon Charles, d’un ton ferme dit ne pas reconnaître la BSAP.

Le chef de la PNH, affirme qu’il n’est pas dans la mission de la BSAP, de stopper les véhicules pour des check-points. Et que si vraiment la BSAP est pour la sécurité des Aires Protégés que ses agents aillent dans les forêts. Très déterminé à démobiliser cette brigade de sécurité des Aires Protégés, le Directeur Général de la PNH appelle à la démobilisation de la BSAP, qui selon lui ne répond pas à sa mission. Seules, la Police Nationale d’Haïti et les Forces Armées d’Haiti ont le droit de circuler avec des armes lourdes, a t-il précisé.

Rappelons que, les policiers de l’USGPN se rendaient à Marion, à bord de deux véhicules. Une quarantaine d’individus armés appartenant à la BSAP ont intercepté les deux véhicules, intimant l’ordre aux policiers de descendre, selon les précisions de Garry Pierre-Paul Charles.

Cinq fusils Galil, un fusil M14, huit pistolets et deux radios de communication ont été confisqués par les membres de la BSAP.
Une forte somme d’argent qui servirait au paiement du salaire des personnes travaillant sur le barrage marion a été également saisie par les hommes lourdement armés, rapporte GPPC de Haïti-Débat.

Wallace Elie
Communicateur Social /journaliste.

Bouton retour en haut de la page