La Justice recherche 10 policiers pour implication présumée dans l’assassinat de Jovenel Moïse (Scoop FM)

Après plusieurs auditions, le Juge d’instruction Garry Orélien a émis dix mandats contre les 10 policiers de l’USGPN et de CAT Team affectés à la résidence privée du chef de L’Etat assassiné, Jovenel Moïse. Selon les déclarations de l’un des présumé assassins James Solages, ces policiers auraient été monnayés pour ne pas réagir contre le commando armé,rapporte Scoop FM.

De nouvelles révélations de James Solages ont poussé le Juge d’instruction en charge du dossier de l’assassinat du Président Jovenel Moïse en sa résidence privée à Pèlerin 5, Garry Orélien a émis un ensemble de mandats d’Amener contre les Policiers affectés à la résidence du Président Jovenel Moïse. Ces derniers avaient été frappés de mesures de conservation par le Commissaire du Gouvernement près Le tribunal de première instance de Port-au-Prince, Me Bed-Ford Claude et l’inspection générale de la police nationale d’Haïti.

D’après les révélations faites par James Solages selon lesquelles, les policiers affectés à la maison de Jovenel Moïse auraient été monnayés pour ne réagir à l’assaut de ces hommes lourdement armés. Selon les informations, ces hommes se sont montrés complices dans le meurtre tragique de Jovenel Moïse en sa résidence privée à Pèlerin 5 dans la nuit du 6 au 7 juillet dernier.

Plusieurs personnes sont déjà auditionnées dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat du chef de l’Etat dont sa femme Martine Moïse et plusieurs autres suspects clés sont déjà sous les verrous.

Image 7

Suivez-nous sur :

Facebook

Et sur

Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page