Joe Biden veut doubler le salaire minimum pour extirper des millions d’Américains de la pauvreté

L’ambitieuse proposition de Joe Biden, déjà sur le bureau des législateurs, pourrait s’avérer une révolution sociale pour les plus démunis aux Etats-Unis, doubler le salaire minimum, est une façon pour l’administration Biden d’extirper des millions d’Américains de la pauvreté.

C’est l’une des mesures sociales les plus fortes depuis l’arrivée du président Joe Biden à la Maison-Blanche. «Avant même la pandémie, le salaire minimum fédéral de 7,25 dollars était économiquement et moralement indéfendable», a résumé le démocrate de l’Etat de Virginie, Bobby Scott, en présentant le projet de loi.

«Dans le pays le plus riche du monde, quand on travaille 40 heures par semaine, on ne devrait pas vivre dans la pauvreté», a martelé Bernie Sanders, ancien candidat progressiste à la présidentielle qui porte le projet et espère convaincre les sceptiques. «Ce n’est pas un idéal radical», a assuré le sénateur du Vermont qualifiant les 7,25 dollars actuels de «salaire famine».

La nouvelle secrétaire au Trésor, Janet Yellen rétorque que «augmenter le salaire minimum permettra à des dizaines de millions d’Américains de sortir de la pauvreté tout en créant des opportunités pour d’innombrables petites entreprises du pays». Tout dépend de la manière dont il va être mis en œuvre, a-t-elle argué, relevant une hausse graduelle de 15 dollars à l’horizon 2025, donnant «suffisamment de temps pour s’adapter».

Mais l’administration Biden met en avant le cercle vertueux : rémunérer ceux qui ont les salaires les plus bas favoriserait des milliards de dollars de dépenses de consommation supplémentaires de biens et services fournis… par les petites entreprises, nous rapporte le Figaro.

Wallace Elie
Communicateur Social /Journaliste.

Bouton retour en haut de la page