Actualités

Insécurité : Après le Pape, c’est le tour de l’archevêque de Port-au-Prince de réclamer la libération des six religieuses kidnappées

L’archevêque métropolitain de Port-au-Prince, Mgr Max Leroy Mésidor, dans une note publiée conjointement avec le Président de la Conférence des Religieux/ses, condamne avec véhémence les actes de kidnapping perpétrés contre six religieuses de la Congrégation des Sœurs de Sainte Anne.

Le Responsable du diocèse de Port-au-Prince, Mgr Max Leroy Mésidor, condamne le comportement des dirigeants haïtiens qui n’ont rien fait pour combattre le banditisme dans le pays. Le prélat de l’Église catholique d’Haïti fait appel à la clémence des gangs armés afin de libérer les religieuses qu’ils ont kidnappées depuis vendredi dernier.

Le Président de la Conférence des Évêques Catholiques d’Haïti a souligné que depuis deux ans, le pays connaît le gouffre sous le silence des dirigeants du pouvoir d’Ariel Henry.

Rappelons que trois millions de dollars américains sont la somme réclamée comme rançon en échange de la libération de ces six religieuses.

bakop pou andirans
Bouton retour en haut de la page