POUR VOS PUBLICITÉS : +1 (978) 918-0085
+509 3645 - 7054
Actualités

Disparition de Cinq appareils sécuritaires : l’ancien PM Joseph Jouthe pointe du doigt le MJSP et la PNH

Le responsable de la commission nationale de désarmement de démantèlement et Réinsertion (CNDDR), Jean Rebel Dorcenat a fait savoir au cours d’une interview au début du mois de Mars, que cinq appareils capables d’éradiquer l’insécurité  ont été achetés sous le gouvernement de MOÏSE/JOUTHE. Ces appareils, a-t-il révélé, ont été essayés, disparus sans être installés. L’ex-Premier ministre Joseph Jouthe, via son secrétariat privé a communiqué publiquement une note de clarification, datée 9 Mars 2022, dans laquelle, il déclare qu’il n’est pas concerné dans cette affaire. Il revient au Ministère de la justice et de la sécurité publique (MJSP) et la direction générale de la PNH de fournir des explications, précise-t-il.

L’ancien chef du conseil supérieur de la police nationale (CSPN), a avoué avoir ordonné l’acquisition d’un système de communication sur requête de la police nationale d’Haïti, approuvée par le ministère de la justice et de la sécurité publique. Un premier lot de matériels de communication, lit-on, dans la note, a été remis en mains propres au directeur général d’alors de la PNH, pour contrôler la communication dans les prisons.

Dans la foulée, l’ex-titulaire de la Primature a laissé croire qu’il n’a jamais connu le fournisseur voire lui parler. Il rejette les allégations visant à l’impliquer dans cette disparition de matériels sécuritaires.

« Au nom du principe de la continuité de l’État, ce sont donc ces institutions à savoir le MJSP et la PNH/DCPJ, qui sont les seules capables de fournir des informations sur le statut actuel de l’appareil », précise le secrétariat privé de Monsieur Joseph Jouthe.

C.E/Image7

Suivez-nous sur : Facebook Et sur Twitter

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page