Des menaces de mort aux maîtres Rockefeller Vincent et Bed-Ford Claude

Le Rassemblement des Jovenelistes pour la Démocratie  a condamné avec véhémence l’assassinat du Président Jovenel Moïse en sa résidence privée à Pèlerin 5, le 7 juillet dernier. Plus loin, ils ont tiré à boulets rouges sur le Premier ministre qui selon eux, semble vouloir instaurer une autocratie dans le pays.

Deux mois après l’assassinat crapuleux du Président haitien Jovenel Moïse, ses partisans zélés notamment Rénald Lubérice, Guichard Doré entre autres ont créé un mouvement baptisé《 Rassemblement des Jovenelistes pour la Démocratie》 connu sous le sigle RJD. Les instigateurs de ce mouvement Socio-Politique vise à trouver la justice pour le peuple haïtien et le président Jovenel Moïse. 

La suite après cette publicité

De ce fait dans une note de presse publiée ce dimanche 19 septembre, les Jovenelistes ont condamné une nouvelle fois le meurtre tragique de Jovenel Moïse en sa résidence privée à Pèlerin 5 dans la nuit du 6 au 7 juillet dernier. Parallèlement, ils critiquent le Premier ministre Ariel Henry qui a révoqué de manière illégale le Ministre de la justice Me Rockfeller Vincent, et le Commissaire du Gouvernement près le tribunal de première instance de Port-au-Prince  Me Bed-Ford Claude, qui sont obligés de se mettre à  couvert pour se protéger de l’affût des menaces. “Il les informe, avec consternation, que le Ministre de la justice M. Rockfeller Vincent et le Commissaire du Gouvernement Me Bed-Ford Claude, tous deux illégalement limogés par le Premier ministre inculpé dans l’assassinat du Président
Moise, M. Ariel Henry, ont dû se mettre à couvert suite aux nombreuses menaces de mort dont ils sont objet de la part d’individus inconnus.” informe le RJD.

Le RJD soutient l’article de Washington post qui a fait savoir que le Premier ministre est un obstacle au procès de Jovenel Moïse. “ Au lieu de se présenter par devant la justice, le chef du gouvernement haïtien a préféré limoger le chef de la poursuite pour le remplacer par un commissaire à sa solde”, a indiqué la note. Plus loin, les partisans du feu Président Jovenel Moïse, condamnent la velléité du Premier ministre d’instaurer l’autocratie dans le pays et croient qu’il n’est pas en mesure de restaurer les institutions républicaines en Haïti. 

《Le RJD réaffirme sa volonté d’œuvrer afin d’obtenir justice pour les haïtiens lâchement assassinés, notamment le président martyr, et pour la justice économique et sociale. Il lance un appel à tous les Haïtiens qui ont cru dans les engagements de Jovenel Moïse en vue de se concerter pour faire échec au projet macabre d’Ariel Henry 》conclut la note. 

Image 7

Bouton retour en haut de la page