Crise : Daniel Foote affirme que le PHTK et le PM Ariel Henry sont les mêmes et ne peuvent pas faire partie de la solution 

L’ancien envoyé spécial des États-Unis en Haïti Daniel Lewis Foote a répondu à l’invitation de commission des affaires étrangères du congrès américain ce 7 octobre 2021 pour fournir quelques informations sur la politique américaine en Haïti et expliquer sa démission fracassante comme envoyé spécial sur spécial américain en Haïti.  Sans langue de bois, il a désapprouvé la politique de son pays en Haïti et demande aux autorités américaines de corriger celle-ci. 

Après sa démission comme envoyé spécial des États-Unis en Haïti, Daniel Lewis Foote a été invité à une séance au Congrès américain.  Au cours de son discours, il n’a pas mâché ses mots pour tirer à boulets rouges sur la politique américaine en Haïti et certains groupes politiques haïtiens. Selon lui, les États-Unis d’Amérique ont une grande influence sur le système électoral haïtien.  《 Pour que les élections soient crédibles en Haïti, il faut que les États-Unis laissent aux Haïtiens de choisir leurs représentants sans contrainte 》, a-t-il soutenu.  Plus loin, il exhorte les autorités américaines à se ressaisir dans leur politique étrangère avec Haïti, et celà ne peut pas continuer ainsi.

La suite après cette publicité

D’autre part, l’ambassadeur Foote qui répondait à une question du forum explique que l’ancien président Michel Joseph Martelly du parti PHTK et le Premier ministre Ariel Henry ont contribué pour que la situation du pays puisse arriver là où elle est. Il estime de ce fait, que ces derniers ne peuvent pas faire partie de la solution à la crise haïtienne. 

Parallèlement, au cours de cette séance, il a allumé son projecteur sur l’actuelle situation sécuritaire du pays où les gangs armés opèrent en toute quiétude. Il a également cité plusieurs actes de kidnapping qui ont été effectués dans le pays. 

Cette déclaration faite par Daniel Lewis Foote sur la politique américaine en Haïti n’est-elle pas la preuve que les États-Unis à travers ses représentants en Haïti n’ont pas bien informé de la situation du pays ?

Image 7

Bouton retour en haut de la page