Cap-Haïtien : l’ambassadeur canadien attaqué le 22 juillet, la France alerte ses ressortissants

La tension s’amplifie dans la deuxième ville du pays, plusieurs villes du grand Nord ont connu ce Jeudi 22 Juillet 2021, des moments de panique à quelques heures des funérailles de Jovenel Moïse.

Réclamant justice pour le président Jovenel Moïse assassiné mercredi 7 Juillet dans sa résidence privée. Les protestataires ont érigé des barricades enflammées, des jets de pierres, des tirs nourris enttentu et ont dévoilé la colère et la frustration d’une population en quête de justice.

La suite après cette publicité

Des diplomates canadiens ont été agressés ainsi que des journalistes venant de Port-au-Prince. Cependant l’Ambassade de France en Haïti, dans une note, alerte ses ressortissants « La situation au Cap-Haïtien semble particulièrement instable en ce moment. Nous demandons aux Français résidant dans la zone de ne pas quitter leur domicile à partir de maintenant et jusqu’à demain inclus au moins. Un nouveau message vous parviendra demain en fin d’après-midi. » prévient l’Ambassade de France en Haïti.

Précisons que, « pas de funérailles avant que justice soit faite » est le mot d’ordre des partisans de Jovenel Moïse dans la ville du Cap-Haïtien à la veille de ses funérailles. Même le cortège du Premier Ministre Ariel Henry n’a pas été épargnés par les protestataires.

Wallace Elie

Bouton retour en haut de la page