POUR VOS PUBLICITÉS : +1 (857) 353-0417
+509 3645 - 7054
Politique

Avion incendié aux Cayes : trois causes sont à la base de cet incident, analyse le sénateur Pierre François Sildor

Au cours d’une journée de protestation mardi 29 mars dans le Sud contre l’insécurité, la vie chère, des manifestants, mécontents de l’usage abusif de gaz lacrymogène par les forces de l’ordre, ont incendié un avion. En analysant l’incident, le sénateur du Sud, Pierre François Sildor, estime, le Mercredi 30 Mars 2022 par voie de presse que trois causes expliquent cet acte commis par les manifestants en colère : l’insouciance de l’État, l’insécurité et la montée du coût de la vie.

Premièrement, les dirigeants de l’État méprisent la situation précaire de la population, ils ne tiennent pas compte de leurs revendications. Ensuite, le coût de la vie devient plus cher à cause de la montée des prix des produits vie. Enfin, le phénomène de l’insécurité n’est pas la priorité de l’État, explique le sénateur Pierre François Sildor.

« L’insécurité ne concerne pas uniquement l’Ouest. Croix-des-Bouquets, Malpasse, canaan et autres, ce sont des zones insécuritaires. L’insécurité devrait être la première priorité du pouvoir en place, analyse le représentant du Sud au Parlement. Nous, trois des sénateurs à savoir Patrice Dumont, Kedlaire Augustin et moi Pierre François Sildor, avons rencontré les responsables au plus haut niveau de la sécurité du pays : le Premier ministre, le directeur général de la PNH, le DG adjoint de la DCPJ pour discuter de la question surtout concernant l’axe de Martissant et celui de la Croix-des-Bouquets mais aucune action n’est jamais faite, faute de moyens, ont-ils expliqué, rapporte le parlementaire.

« Je ne connais pas l’effectif des bandits mais nous savons que les policiers sont au nombre de douze mille (12.000) environ. Les bandits ont des armes, de même pour les policiers, argumente l’ancien président du Sénat. Je n’arrive pas comprendre que des bandits ont des armes sophistiqués pourtant les policiers ne peuvent pas les avoir. D’où viennent les armes des bandits ? questionne-t-il avant de soutenir que les agents de la PNH doivent pouvoir posséder des armes sophistiqués pareilles à ceux des bandits sinon il faut fermer l’entrée des armes des bandits ».

Soulignons, lors de la journée de protestation, mardi 29 Mars 2022 dans le Sud précisément aux Cayes, une personne, originaire de Camp-perrin est assassinée par les policiers en recevant un projectile dans la tête et à peu près une dizaine d’autres sont blessées y compris un policier.

C.E/Image7

Suivez-nous sur

Facebook

Bouton retour en haut de la page