Le Venezuela dénonce un blocus illégal imposé par les Etats-Unis, et annonce des mesures

Dans une lettre ouverte, le président du Venezuela Nicolas Maduro, dénonce ce qu’il appelle un blocus illégal imposé par les États-Unis depuis près de vingt ans, et particulièrement au cours des cinq dernières années. Ce blocus illégal, écrit Nicolas Maduro, entraîne de graves effets secondaires sur l’Economie vénézuélienne, avec un impact négatif sur le bien-être de la population.

Pour faire face et surmonter le Blocus illégal du gouvernement américain, le Venezuela informe les peuples du monde, l’approbation d’un instrument législatif très spécial baptisé «  loi anti-blocus pour le développement national et la garantie des droits du peuple Vénézuélien. » cet instrument législatif sera axé sur « la Défense des patrimoines, de la souveraineté et de la dignité de notre pays, ainsi que le droit de notre peuple à la paix, au développement et au bien-être », lit-on dans cette lettre. «  C’est une réponse juridique nécessaire de l’État Venezuelien en parfaite harmonie avec le droit international qui permettra la création de mécanismes pour améliorer les revenus de la Nation et générer des incitations rationnelles et adéquates sur des contrôles flexibles, pour stimuler l’activité économique interne et la célébration des alliances productives grâce aux investissements étrangers, qui favorisent le développement national », explique Nicolas Maduro dans cette correspondance dédiée aux peuples du monde.

Rappelons que, depuis 2014, les Etats-Unis ont promulgué une loi, sept décrets ou ordres exécutives, et plus de 300 mesures administratives contre le Venezuela, des mesures que Nicolas Maduro qualifie d’une politique sophistiquée d’agression multiforme contre le Venezuela. Ce blocus en cinq ans a causé la plus forte baisse de revenu extérieur du Venezuela proche de 99%, en empêchant d’acheter de la nourriture, des médicaments, des pièces détachées et des matières premières essentielles à l’activité économique.
« invoquant cette réglementation illégale, les Etas-Unis ont confisqué de l’argent et des actifs à PDVSA la compagnie Pétrolière Nationale Vénézuélienne dont plusieurs raffineries sont sur le sol américain, d’une valeur de plus de 40 milliards de dollars, » se plaint Nicolas Maduro.

Toutefois, le président Nicolas Maduro affirme que les Nations Unies ont maintes fois rejetée cette application illégale de mesures correctives unilatérales, appelée avec l’euphémisme de « Sanctions », car elles sont contraire aux droits international et sont en violation avec la charte des Nations-Unies. De ce fait le Venezuela espère la solidarité permanente des peuples du monde, en les informant de la situation réelle du Venezuela face à ce blocus illégal du gouvernement des Etats-Unis. «  En vous remerciant de l’attention que vous avez portée à la révision du contenu de cette lettre, qui, je l’espère a été utile pour vous tenir correctement informé de la situation réelle du Venezuela, je saisis cette occasion de vous remercier pour votre solidarité permanente avec le Venezuela. Ensemble nous vaincrons. » conclut la lettre.

Wallace Elie
Journaliste /IMAGE7

Bouton retour en haut de la page