OPINION

Ariel Henry, le dictateur en gestation

Depuis son arrivée au pouvoir en juillet 2021 quelques semaines après l’assassinat de Jovenel Moïse, l’occupant De Facto de la Primature haïtienne, Ariel Henry multiplie des malversations dictatoriales afin de se pérenniser au pouvoir au détriment des intérêts du peuple haïtien.

L’incompétence s’installe dans le pays depuis plus d’un an. La vie devient de plus en plus dure et l’espoir s’éteint à chaque jour. Le Premier ministre Ariel Henry un sourd-muet de la situation lamentable du pays a orchestré des manœuvres dilatoires et nauséabondes afin de rester au pouvoir, cependant les revendications sont foulées aux pieds.

En complicité avec la communauté internationale, le chef du gouvernement haïtien n’a pas pris aucune mesure après plus d’un an pour le retour à l’ordre constitutionnel en Haïti maison il a préféré de multiplier ses manoeuvres indécentes et impensables pour rester au pouvoir. A cause de son implication présumée dans la mort tragique de Jovenel Moïse en sa résidence privée à Pèlerin 5, le locataire de la Primature a endurci son coeur afin de ne pas céder le pouvoir dans l’objectif de se cacher de la justice pénale haïtienne.

De promesses en promesses, l’apprenti-dictateur pérennise son règne au pouvoir même quand le pays effronde.

P.F/ Image 7

bakop pou andirans
Bouton retour en haut de la page