18 novembre : Une opposition en miettes, foulera le macadam

Depuis l’arrivée du président Jovenel Moïse au pouvoir, l’opposition n’a pas manqué de gâcher les moments clés à l’administration de Jovenel Moïse de fêter soit l’indépendance, la fête du drapeau ainsi que la bataille de Vertières ce 18 novembre. Aujourd’hui encore l’opposition annonce la couleur pour dénoncer la gestion du président et de réclamer sa démission au pouvoir.

Selon le secteur démocratique et populaire (SDP), ce 18 novembre, il y aura une manifestation avec le parcours qui sera convergé au Champ-de-Mars, pour exiger la démission de Jovenel Moïse. Selon son porte-parole me André Michel.

Cependant, une autre branche de l’opposition, celui de « Pitit Dessalines » de Moïse Jean-Charles, présente un autre parcours qui sera plutôt devant l’Ambassade des États-Unis en Haïti pour mobiliser contre l’ingérence des États-Unis, et la misère en Haïti, rapporte Moïse Jean Charles. L’ex-sénateur Moïse Jean-Charles dit choisir ce parcours, parce que croit-il que c’est l’ambassade américaine qui impose Jovenel Moïse au peuple haïtien.

Pour ce 18 novembre 2020, deux manifestations pour deux parcours différents s’annoncent en Haïti, par une même opposition divisée, et pour demander les mêmes choses. Ont-ils vraiment les mêmes objectifs de combattre pour le peuple haïtien ? ont-ils chacun leurs intérêts personnels et politiques ? Toutefois lors d’une conférence de presse organisée par la direction politique de l’opposition démocratique le lundi 16 novembre à Delmas, l’ex sénateur Nenel Cassy traite les partisans de Moïse Jean-Charles de « G9 », pour avoir refusé le parcours du secteur démocratique et populaire au Champ-de-Mars, pour exiger le départ de Jovenel Moïse au pouvoir. « On peut comprendre, pourquoi c’est maintenant que le « G9 » souhaite faire passer ses revendications par-devant l’Ambassade des États-Unis en Haïti. Alors qu’à chaque fois qu’on s’est présenté devant cette même ambassade, il est absent. » a martelé l’ex-parlementaire.

Une Opposition à l’administration Jovenel Moïse, pour deux intérêts différents, comme l’annonçait l’ex sénateur Moïse Jean-Charles ce 18 Novembre on saura qu’elle opposition le peuple haïtien a le plus confiance et qui défend réellement l’intérêt de la nation.

Wallace Elie
Communicateur Social / journaliste.

Bouton retour en haut de la page